Le plaisir d’entreprendre

Entreprendre, quoi qu'on en dise, et même si ça ne fait pas bander, ce n'est pas qu'une partie de plaisir. Alors, on fait comment pour retrouver du plaisir ?

Votre entreprise, c'est votre aventure, votre vie, votre rêve ! Ne laissez personne vous imposer des choix qui ne sont pas les votres.
Faites vos choix, prenez vos décisions, construisez votre rêve, pas celui des autres.

Rejoignez le Club, l'inscription est offerte, c'est sans risque.
Cliquez ici.

Sommaire de Le plaisir d’entreprendre

Le plaisir d’entreprendre est un article proposé par Stéphane Briot

Depuis maintenant plus de deux ans que j’accompagne les entrepreneurs dans leur business, il est une chose qui m’effraie : l’absence de plaisir. Il existe quand même trop d’entrepreneurs qui s’emmerdent dans ce qu’ils font. Pourquoi cela et comment y remédier ?

Liberez tout votre potentiel
Cliquez ici, inscrivez vous et commencez maintenant,
c'est offert,
donc c'est sans risque

Entreprendre, du rêve au terrain

On leur a vendu un bien joli rêve, avec de la liberté, avec de l’argent, on leur a dit qu’avec cette super formation marketing, tout serait beaucoup plus facile.

On leur a expliqué que c’est la faute du système, de l’éducation nationale, ou de je ne sais quoi, bref, on a trouvé un ennemi commun pour cimenter une communauté.

Mais voilà, les faits sont là. Il existe une large majorité d’entrepreneurs qui s’emmerdent royalement dans ce qu’ils font.

Et pire, beaucoup ne comprennent pas pourquoi ils doivent suivre des conseils qui ne semblent pas adaptés à leur situation.

En même temps, vu que les formateurs sont plus dans une posture « top down » que d’écoute, ça n’aide pas.

Et au bout du compte, que se passe-t-il ? Hé bien c’est la soupe à la grimace. La peur a remplacé le plaisir, l’envie s’en est allée, et voilà que nos entrepreneurs se retrouvent dans ce qu’ils souhaitaient fuir : un job sans âme et mal payé.

Elle n’est pas belle l’histoire ?! Pour la liberté et l’indépendance financière, va falloir repasser.

Faire la gueule ne fait pas vendre

Bien, et si on remettait un peu de plaisir dans tout ce merdier ? Et si on retrouvait un peu d’envie ? Vous ne croyez pas que ce serait déjà un bon pas de fait ?

Parce que croyez moi, un vendeur dans l’urgence, un vendeur qui fait la gueule, ça ne donne pas envie aux clients. Bien au contraire !

Et si ce n’est pas avec un sourire que vous allez devenir riche, ce n’est certainement pas en tirant la gueule que vous allez y arriver.

Regardez donc les vendeurs qui vendent, ils ont le sourire ! Alors, commencez donc par retrouver ce sourire, ça ne pourra que vous faire du bien.

De plus, accrocher un sourire à son visage, psychologiquement, ça aide à passer de meilleures journées. Remarquez, si certaines personnes préfèrent tirer la gueule du matin au soir, après tout, c’est bien leur liberté.

Le plaisir ne dépend que de vous

Bien, ceci étant, on fait comment pour retrouver le vrai plaisir, le vrai sourire ? Hé bien nous allons faire preuve d’un peu de bon sens.

En premier lieu, même si tout n’est pas parfait, même si tout n’est pas rose, vous êtes entrepreneurs, vous l’avez voulu, alors, il serait temps de se dire que c’est une bonne chose.

Il serait également de bon ton de se dire que la réussite, votre réussite, c’est quelque chose qui ne dépend que de vous.

Hop, hop, hop ! avant de recommencer à vous demander « comment réussir » et de vous jeter sur la première formation qui passe, ancrez-vous donc cela dans la tête : tout ne dépend que de vous.

Le détail qui va faire la différence dans un sens ou dans un autre, c’est vous, et rien d’autre.

Ce n’est pas une méthode X ou Y, ce n’est pas un truc ou une astuce, c’est vous (sauf si vous avez quelques dizaines de milliers d’euros à investir pour rejoindre un réseau plus ou moins douteux).

N’essayez même pas d’objecter quoi que ce soit, pour le moment, c’est inutile. Vous avez le statut que vous souhaitiez avoir, et votre réussite ne dépend que de vous.

Pourquoi vous dis-je cela ? Parce que les vendeurs et autres formateurs vous font croire que c’est grâce à eux que vous pouvez réussir, ils vous font croire que sans eux, vous ne pourrez rien faire.

Rien n’est plus faux ! C’est une connerie sans fond. Seulement, quand on est face à l’inconnu, il est rassurant de pouvoir croire que l’on peut s’appuyer sur un tiers.

Seulement, ces tiers-là n’en ont rien à cirer de vous. Ils sont là pour leur propre business, point barre. Et c’est ainsi.

Ce n’est ni bien ni mal, c’est la réalité froide du monde de l’entrepreneuriat. Chacun compte ses sous à la fin du mois. Tout comme vous le faites vous-même. Raison pour la quelle vous êtes nombreux à avoir le moral dans les chaussettes.

Devenir autonome

Reprenons : vous êtes entrepreneur, et votre réussite ne dépend que de vous.

L’objectif derrière cela est aussi de vous rendre autonome, parce que sans autonomie, ça va quand même être compliqué de réussir.

Si vous passez votre temps à vous dire que sans untel ou sans telle méthode vous n’allez pas y arriver, ce n’est pas gagné.

Bien sûr, une bonne formation et/ou un bon coach sont des atouts dans votre manche.

Nonobstant, que cela soit la méthode ou le coach, aucun des deux ne fera le boulot à votre place. Ce qui valide ce que je vous dis depuis le début : votre réussite dépend de vous.

Bien, maintenant, j’espère que ceci est bien ancré en vous. Et nous passons à la suite.

Entretenir le plaisir, le faire vivre

Désormais, vous savez qu’être entrepreneur, ce n’est pas strasse et paillette, cocktail et plage de sable fin sous le soleil. C’est du boulot.

Hé oui, malgré tout ce que vous avez pu lire, ce n’est pas la fête tous les jours. En même temps, si on vous avait dit que vous alliez en chier, vous auriez signé ? Bah non. C’est là tout le paradoxe de l’être humain. Passons, ce n’est pas le sujet.

Donc, vous y êtes ! Et, là vous avez deux solutions qui s’offrent à vous. Trois en réalité

  1. Vous arrêtez tout et reprenez un job en tant que salarié, y’a pas de honte
  2. Vous continuez sans rien changer, vous allez au carton, mais pourquoi pas
  3. Vous continuez, mais vous changez votre angle de vue

Alors, que peut-il donc se passer maintenant que vous savez qu’entreprendre est un peu plus compliqué que ce que l’on vous a mis en tête.

Une fois passé le coup de la déception, si vous décidez de continuer l’aventure, c’est en vous qu’il serait bon de trouver de nouvelles sources de motivations. Et pour cela, je vous invite à lire mon article sur le Why.

Pour vous résumer la chose en quelques mots : vous avez déjà tout ce qu’il faut en vous pour décider de ce que vous allez faire et de la façon dont vous allez le faire.

Parce qu’avant de vous soucier de ce que le public demande, il serait bon de savoir ce dont vous avez envie, vous.

C’est bien votre aventure, c’est bien de votre vie dont il est question. Alors, vous pencher sur votre propre cas, je ne sais pas ce que vous en vous en pensez, mais je pense que ce n’est pas idiot. Et pour cela, le why est un puissant outil.

J’ai croisé tellement d’entrepreneurs qui agissaient comme des robots avec leur persona, leur email marketing, leur publicité Facebook et j’en passe, tout cela pour tenter de gagner trois sous à la fin du mois et finalement se sentir totalement déconnecté.

Bien sûr, la méthode marketing enseignée partout sur la toile fonctionne. Bien utilisé, elle peut rapporter pas mal d’oseille. Seulement, et vous le savez désormais, si elle peut fonctionner, elle ne marche pas à tous les coups.

Et puis, passer son temps à se battre sur le prix et les services additionnels, depuis la crise du COVID, ça devient tendu. De plus, pour avoir mené quelques expériences en 2020, le prix n’est pas un facteur une clé.

La vraie clé, c’est l’émotion. Et c’est bien pour cela que les organismes de formations ou les vendeurs de pelles jouent là-dessus en vous proposent de devenir entrepreneur.

La liberté par exemple, elle est rattachée à une puissante émotion, et c’est cette émotion qui vous fait passer à l’acte d’achat.

Mes propos peuvent vous paraitre moralisateurs, j’en conviens. Toutefois, j’ai autre chose à foutre que de faire la morale à qui que ce soit, et je n’ai aucun droit de moraliser quiconque.

Ce qui m’intéresse vraiment, ce sont les personnes qui ont envie de se lancer ou de poursuivre leur aventure et qui veulent le faire parce qu’elles sentent qu’elles sont motivées pour cela.

Elles ne peuvent pas toujours mettre des mots dessus, et je suis là pour les y aider, tout comme je suis là pour les aider à retrouver le plaisir d’entreprendre.

Alors, s’il faut énoncer quelques vérités qui dérangent, s’il faut passer de temps en temps pour le père fouettard, pas de problème. J’assume, surtout si au bout du compte cela s’avère utile à mes clients. Et c’est le cas.

Retrouver le plaisir, mode d’emploi

  1. Vous êtes entrepreneur, c’est votre choix. Tout n’est pas rose, mais vous êtes là.
  2. Votre réussite ne dépend que de vous
  3. Qu’allez-vous faire désormais, pourquoi et comment ?

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Donnez une âme à vos contenus,
à votre communication,
démarquez vous enfin de la concurrence,
incarnez pleinement votre projet,
vous êtes votre meilleur atout
.

Rejoignez le club, cliquez ici l'inscription est offerte, profitez-en, c'est sans aucun risque.

Des secrets pour bien débuter

La page blanche

C’est l’histoire d’un entrepreneur qui doit rédiger un article. Seulement, cet entrepreneur est tétanisé par sa page blanche. Va-t-il enfin vaincre son démon, ou sombrer ?

Il y a entrepreneur et entrepreneur

Dans les entrepreneurs, c’est comme dans tout, y’a les bons et les mauvais. Alors, le mauvais entrepreneur, c’est celui qui entreprend. Et puis, y’a la bon entrepreneur, c’est celui qui entreprend.

Le Social selling, jeu de mots

Influence marketing, social selling, tout cela, c’est bien beau. Et si finalement, tout n’était qu’une simple question de mots ?

La formation entrepreneur

Quitter le moule du salariat pour finalement devoir rentrer de force dans un moule d’entrepreneur. Hé ouais ! Bon, arrêtons les conneries, et formons vraiment les entrepreneurs, du moins, essayons de les aider à devenir ce qu’ils veulent être.

Passer à l’action

Entreprendre, c’est passer à l’action. Voici l’histoire de deux sympathiques entrepreneurs qui tentent de réaliser leur rêve et de passer à l’action.

Le why

Être unique ne suffit pas, encore-il le montrer, le démontrer. Comment allez-vous faire alors que rien ne ressemble plus à un professionnel qu’un autre professionnel ? Voici le why.

Discutons ensemble

Le Why est-il adapté à vos besoins, à vos envies ? Prenons le temps d'en parler sans engagement

Stéphane Briot - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Secrets de réussite, le coffret exclusif à télécharger ici