Trouver des clients sur internet : cette vérité que l’on vous cache !

Pour vivre, une entreprise se doit de trouver des clients. Seulement voilà, pour y parvenir, TOUTES les formations oublient un détail essentiel ! Et pourtant, c'est un détail qui change tout, car utilisé partout dans le marketing. De quoi est-il question ?

Votre entreprise, c'est votre aventure, votre vie, votre rêve ! Ne laissez personne vous imposer des choix qui ne sont pas les votres.
Faites vos choix, prenez vos décisions, construisez votre rêve, pas celui des autres.

Rejoignez le Club, l'inscription est offerte, c'est sans risque.
Cliquez ici.

Sommaire de Trouver des clients sur internet : cette vérité que l’on vous cache !

Trouver des clients sur internet : cette vérité que l’on vous cache ! est un article proposé par Stéphane Briot

Avoir plus de clients, en faisant la même chose que tout le monde. Voilà la quadrature que l’apprentissage vous offre. Apprendre à utiliser les outils, c’est bien. Seulement, les outils restent des outils. Et il manque un truc là. Alors, que faire pour trouver des clients, que manque-t-il à votre marketing ? Réponse dans cet article.

Liberez tout votre potentiel
Cliquez ici, inscrivez vous et commencez maintenant,
c'est offert,
donc c'est sans risque

Avertissement : à la différence de ce que font beaucoup de marketeurs, je ne vais pas vous livrer ici une promesse et une formule pseudo-magique pour avoir plus de clients.

Apprendre le marketing à l’ancienne

  • Apprenez à créer une publication Instagram qui devienne virale,
  • découvrez comment créer une publicité Facebook qui génère de l’engagement,
  • découvrez comment captiver votre audience,
  • les 12 étapes pour apprendre à écrire un livre,
  • faites décoller votre projet sur internet avec la formation marketing digital,
  • devenez un webmarketeur rentable,
  • utilisez les meilleurs outils du marketing.

Ceci n’est qu’un très petit, microscopique échantillon, des « propositions valeurs » que chacun peut lire lorsqu’il cherche à se former au copywriting, au storytelling, et au webmarketing.

De biens belles et alléchantes propositions (elles sont là pour ça), toutes conçues pour nous expliquer à quel point changer de vie et gagner confortablement sa vie en tant qu’entrepreneur n’est plus un rêve inaccessible. Ce n’est pas totalement faux.

Le contenu d’une formation marketing digital

Dans une formation au marketing digital, une formation que je connais suffisamment pour en parler, il est question du « tunnel de conversion » dès le premier module. Le ton est donné.

Vous n’avez même pas les bases du marketing et de la communication que l’on vos propulse déjà dans le « tunnel de conversion ».

Puis, vous aurez le droit aux banalités d’usages sur l’opposition en marketing traditionnel et marketing digital, viendra le lexique, puis une parenthèse sur le SEO et le concon sémantique, cher à Laurent Bourrelly puisqu’il en est l’inventeur.

C’est désormais l’heure de la proposition de valeur, puis de la création du persona, de l’analyse de la concurrence et de la création d’une identité de marque.

On attaque ensuite avec le bon vieux sondage que l’on envoie à ses abonnés ou que l’on dépose dans les groupes Facebook, telle une bouteille à la mer. Bah oui, le marketing doit répondre au besoin de la cible. Donc, il faut interroger la cible en question… Sauf que… bref !

Maintenant, on va créer une landing page, et mettre en place son tunnel de conversion, parce qu’il faut vendre, vendre, vendre.

Nous aurons le droit à la création du site web, un détail sur Facebook et son pixel, les leviers de croissances, et j’en passe.

Vendre, vendre, mais pour vendre, avant, il faut faire quoi ?

Tout cela est bien beau. Mais il n’est jamais vraiment question de communication en réalité dans toute cette formation, comme dans beaucoup d’autres.

Sauf au moment de la vidéo sur la proposition de valeur. Nous avons dans cette formation, plus de 12 modules, et 96 vidéos. Et rien sur le message. Rien non plus sur l’entrepreneur.

Donc, nous avons des heures entières de bla-bla pour nous expliquer comment créer une usine à fabriquer de l’oseille, et pas un seul mot sur l’essence même du marketing, pas un seul mot sur l’image de marque, si importante à la création d’une relation de confiance, et donc de la vente.

Tout est tourné sur l’outil ! Tout. Et rien sur le fondement même de la communication. Parce qu’il serait quand bon de rappeler que le marketing reste quand même une sacrée forme de communication.

Et la communication, qu’est-ce donc ?

Quand je pose cette question en live, ou à mes étudiants, j’ai d’abord un grand silence. Il me faut un peu secouer tous ces cerveaux pour que tombent les premières réponses.

J’entends « émetteur récepteur » qui a le don de mettre tout le monde sur la bonne piste. Et qu’est-ce qui circule entre un émetteur et un récepteur ? Qu’est-ce que l’émetteur est censé envoyer à son récepteur ? Oui ! Un message !

Voilà, un message. Et amusons-nous à pousser le bouchon un peu plus loin. Qu’est-ce qu’un message ? « Des mots » souffle timidement un élève du bout des lèvres. EXACT ! Des mots.

Voilà, nous venons de résumer l’essence même de toutes les formes de communications.

Utiliser des mots pour former un message et l’envoyer à destination d’une personne ou d’un groupe de personnes intéressées à entendre notre message.

Ainsi, lorsque je travaille avec des entrepreneurs, j’enchaine avec une question piège, la question qui tue : « Quel est votre message ? ».

Histoire d’éviter le suicide collectif, je précise alors : « Qu’est-ce que votre entreprise apporte à son public, à ses prospects, à ses clients ? ».

J’ai ainsi le droit à une longue litanie d’accroches plus ou moins pompeuses, de celles que vous avez pu lire plus haut dans ce même article.

La confusion entre l’outil et le message

Techniquement, savoir où cliquer, comment créer une audience cible, comment estimer son budget, tout cela pour une publicité Facebook, c’est bien.

Savoir comment trouver les hashtags pour sa publication Instagram, c’est bien.

Savoir construire, techniquement parlant, le topic parfait pour LinkedIn ou Twitter, c’est bien.

Découvrir à quelle vous aurez la plus grande audience possible sur les réseaux, c’est bien.

Savoir construire un cocon sémantique, optimiser la vitesse de son site web, trouver ses mots clés, c’est bien.

Oui, tout cela est bien, et il existe des outils pour vous aider à faire tout cela. Des tonnes d’outils, et vraiment, moi qui ai connu les débuts du web où l’on devait se débrouiller avec rien, je trouve cela fantastique.

Un seul truc vous manque, et tout est dépeuplé

Seulement, quand j’ai commencé à utiliser les outils, je me suis vite retrouvé comme un con devant mon écran. Et je pense qu’il existe de nombreuses personnes qui doivent vivre cette même sensation aujourd’hui encore.

J’ai bien appris, je sais comment utiliser mes outils. J’ai même étudié le copywriting, au moins les bases, idem pour le storytelling.

Mais voilà, une question me vient à la l’esprit : je dis quoi ? En réalité, j’ai mis du temps à formaliser la bonne question : c’est quoi ton message mon pote ? Parce que c’est quand ça qui est le plus important, ton foutu message !!

La coach business, le formateur, le message

Et là, c’est la vide, la page blanche, la panne. Je raconte quoi ? Allo ? Je raconte quoi ? Alors, j’ai fait appel à des coachs business. Et tous me parlent de mon produit et ses bénéfices. Ok, pourquoi pas.

Et puis viennent les premiers jets. Et je me retrouve avec des slogans racoleurs à souhait qui étalent des promesses comme les prostitués s’étalent dans les vitrines des Quartiers Rouge d’Anvers ou d’Amsterdam.

En outre, ces messages n’ont pas de personnalité, n’importe qui peut les prendre et les utiliser. Je suis comme les autres, rien ne me démarque de mes concurrents.

Moi qui croyais avoir une différence, une spécificité, me voilà au beau milieu d’un rayon d’un immense de supermarché. Voilà, je ne suis qu’un foutu putain de produit parmi tant d’autres. C’est ça se démarquer, c’est ça afficher sa différence ? Être comme tout le monde ?

Je change de coach à plusieurs reprises, je suis quelques formations, et toujours la même chose.

Aucun n’a pris le temps de parler vraiment avec pour savoir quelle personne je suis, pour savoir ce que je ressens, pour s’intéresser à ma vision. Je ne dis pas que tous sont ainsi, je parle de ceux que j’ai croisés, ceux avec qui j’ai testé une relation de travail.

Personne pour m’aider à construire mon message

Tous ont voulu me faire faire un persona, tous m’ont parlé des bénéfices de mon produit. Du marketing classique, bête et méchant.

Personne ne s’est intéressé à moi, à ce que je voulais apporter et pourquoi. Leur objectif, certes louable, était de me faire réaliser du chiffre pour du chiffre. Point.

Alors, lorsque j’ai commencé à expliquer que ce n’était pas ainsi que je voulais voir les choses, il y eut une grande incompréhension, puis une grande tentative de me faire rentrer dans le moule avec des arguments que je connais et que j’ai donc réfutés un par un, et puis un silence. Et fin de la collaboration.

Aucun coach, aucune formation n’a été en mesure de m’aider à construire mon message. Rien, personne.

Je suis resté sidéré pendant quelques semaines. Il n’y a donc personne pour s’intéresser à ce foutu putain de message qui est quand la base, la matière première de toute communication. Bah non. Personne.

En fait, pour tout ce landernau du marketing, le message, c’est la proposition de valeur, la promesse. En gros, on se base sur le produit, on transforme ses caractéristiques en bénéfices clients, et partant de là, on construit donc « le message ».

Oui, mais non !

Le message, au-delà du produit

En admettant que je sois Samsung et que j’inonde le marché de dizaines de mes smartphones, passe encore que je me contente d’une communication sur le « produit ».

Seulement, moi, je suis un entrepreneur individuel, et je vais vendre quoi ? Soit une prestation de service, soit quelques produits que je fabrique de mes petites mains, ou que j’importe depuis des ateliers divers, mais des ateliers que j’aurais pris soin de sélectionner selon des critères précis.

J’ai donc une histoire, j’ai donc une vision, et j’ai aussi une relation viscérale avec mon entreprise. Et tout cela, je devrais donc m’asseoir dessus. Tout cela pour communiquer sur mon produit.

Mais ce qui fait que mon produit est unique, c’est moi non ? Et personne pour m’aider à définir ce que ce moi entrepreneur est vraiment, ce qu’il souhaite apporter.

Je peux être rédacteur web ou coach, mais j’ai envie de croire que la façon dont je travaille et les valeurs que j’injecte dans mon travail en font un produit différent, unique et difficilement réplicable, puisque tout cela découle de mes sensations, de mes émotions, de ma vision.

La méthode A.I.D.A pour m’aider ?

Et il n’y a donc personne pour m’aider à mettre des mots sur tout cela, personne pour m’aider à communiquer autour de cela ?

Non, personne. Ah ça, pour utiliser la fameuse « méthode A.I.D.A (Attraction Intérêt Désir Action) », je vais trouver du monde. Un coup de pied dans une poubelle, et vlan, 23 coachs prêts à me venir en aide !

Je ne suis pas en train de dire que cette méthode est inutile, je dis que sans un message à faire rentrer dans l’usine, tout ce qui va en sortir ne pourra être qu’une merde que l’on voit déjà partout sur la toile.

Construire mon message, faire ressortir mes particularités, élaborer et poser des mots sur ma vision, construire un message qui porte mes valeurs, communiquer au-delà du produit ? Allo ? Le numéro que vous avez demandé n’est plus en service. Merci !

Le message est ce que nous avons de plus précieux, c’est cela qui nous aide à nous démarquer. Et ce message doit porter l’empreinte de nos valeurs, de notre vision, de nos aspirations que sont les nôtres.

Il n’est pas question de mettre de l’émotion comme on sale un plat fade pour le rendre plus acceptable. Il est question de mettre ses tripes dans sa communication. C’est ça l’authenticité.

 Il n’est pas question de jouer sur l’authenticité, il n’est pas question de faire authentique. Il question d’ÊTRE authentique. Ce qui est différent.

Durant les deux années écoulées (2018-2020),j’ai bien galéré pour trouver une solution à tout cela. Et vous savez, la curiosité est un bien précieux. Parce que sans la curiosité, point de créativité.

Plus de clients : se concentrer sur le message

J’ai déjà eu l’occasion de parler de l’importance du message dans le marketing, et je reprends ici ce même discours.

Malgré tout, je suis rassuré, car j’ai de plus en plus d’entrepreneurs qui comprennent de plus en plus l’impérieuse nécessité d’avoir un message à porter et à transmettre au-delà du simple bénéfice client lié au produit.

Ce qui rejoint ce que nous dit Simon Sinek « les gens n’achètent pas ce que vous faites, mais ce pourquoi vous le faites ».

Et c’est bien là que se doit d’être le cœur de votre message, qui plus est dans l’univers de l’entrepreneur individuel, qu’il soit le B2C ou le B2B.

Alors, vous souhaitez avoir plus de clients, sans être obligé de dépenser des fortunes dans la publicité ? Bien ! Construisez votre message !

Faites votre entrée dans le XXIe siècle

Car ce qui a toujours fait la différence, et ce qui fera encore et toujours la différence, c’est l’émotion. Au-delà de la dimension du prix qui se veut rationnelle, mais qui ne l’est pas vraiment, ce qui fait pencher la balance depuis toujours, c’est le lien qu’un vendeur saura construire avec son interlocuteur.

Vous pouvez utiliser la séduction et la manipulation pour arriver à vos fins, façon années 80/90, ou vous pouvez décider d’entrer dans le XXIe siècle en étant intègre, d’abord avec vous-même, puis avec vos prospects.

Alors désormais, il vous reste à construire votre univers. Dans cet univers, chaque mot est une étoile, et les groupes de mots sont des galaxies propres à inviter vos lecteurs à un voyage en votre compagnie.

Voilà, vous êtes donc devant une toile blanche, à l’heure de votre big bang à vous. Qu’allez-vous créer ? Comment allez-vous choisir vos mots ? Quel voyage allez-vous proposer à vos lecteurs ?

Et tout ceci se résume en seule et unique question : quel est votre message ? Pour le savoir, découvrez votre Why, vous verrez comme les choses vont s’enchainer avec naturel, fluidité et simplicité.

partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Donnez une âme à vos contenus,
à votre communication,
démarquez vous enfin de la concurrence,
incarnez pleinement votre projet,
vous êtes votre meilleur atout
.

Rejoignez le club, cliquez ici l'inscription est offerte, profitez-en, c'est sans aucun risque.

Boostez encore votre marketing

Le marketing mix pour l’entrepreneur

Les 4P du marketing mix, c’est génial ! Mais pas pour l’entrepreneur, du moins, pas dans la version connue. Alors, voici une version qui est, elle, adaptée aux besoins de l’entrepreneur individuel

Discutons ensemble

Le Why est-il adapté à vos besoins, à vos envies ? Prenons le temps d'en parler sans engagement

Stéphane Briot - organisme de formation enregistré sous le numéro 93131897013

Secrets de réussite, le coffret exclusif à télécharger ici